Récit érotique : Ma petite salope - 4


Lue : 2238 fois
Histoire ajoutée le 21/06/2017 par Theosphile
Histoire coquine :

Ma petite salope

Léa :
J'ai passé une mauvaise nuit, hier mon Maître m'a vendu comme objet sexuel à 3 gars... Je suis assez furax ce matin. Je n'ai pas envie de me faire baiser par 3 gars en même temps, et sur tout pas enculer... Mon anus n'a pas encore été pris par un sexe, même si j'ai un plug depuis quelques jours maintenant... Dès que je bouge, je le sens, il est là, le pire c'est que je prends du plaisir. Je commence à m'habituer à cette sensation... C'est vrai que se faire enculer doit être très bon... mais j'ai trop peur que cela me fasse mal !

Paul :
Aujourd'hui je la baise... je n'en peux plus de la voir se balader à moitié nue ! Je veux profiter de son cul, pouvoir lui donner du plaisir en baisant sa chatte et l'enculer !

Léa :
Mais que dois-je faire ? Est-ce que j'en parle à mes parents ! Oui, ce serait la meilleure des choses, ainsi, finit le calvaire... mais alors je ne serais jamais ce que c'est de se faire enculer ! Je ne sais plus en j'en suis !

Paul :
Allez, au travail ma belle, j'arrive...

Léa :
Ah un SMS "J'arrive ma petite salope, prépare-toi. Tu dois prendre ton petit déjeuner, puis ensuite je te baiserai !" Trop tard, il est la dans quelques minutes, c'est maintenant ou jamais Léa ! Prends le téléphone et appel tes parents !

Paul :
Alors où est ma petite salope préférée... c'est ta journée ! Tu vas découvrir le loup... dans ton cul !

Léa :
Non, je ne peux pas faire cela, je vois aujourd'hui, et si vraiment ça ne va pas, je le ferais ! Bon, je me mets face au canapé... je suis toute excité ! On dirait une enfant qui va recevoir un cadeau... Ma pauvre fille !

Paul :
Ah, elle m'attend face au canapé... c'est bien ma petite salope ça !

Léa :
Comme presque tous les matins maintenant, je fais ce qu'il veut. Je le suce, puis avale son sperme...

P : Bien petite salope, montre-moi ton cul... mets-toi à quatre pattes, bien cambré, voila, relevé bien ton cul que je vois ta chatte aussi...

Léa :
Il commence à me caresser doucement les fesses, me donne des petites claques sur les fesses... c'est agréable... Il me caresse doucement mon sexe gonflé de désir... il appuie doucement sur mon plug, ohhh comme c'est bon !

Paul :
Elle a vraiment un beau cul cette salope ! Et cette chatte... dégoulinante de cyprine, elle est totalement excitée !

P : Tu as vu ta chatte, elle est complètement mouillé ! Tu es excité de savoir que je vais te baiser aujourd'hui ?

Léa :
Oui, je suis complètement folle de désir, prends-moi comme une chienne...

P : Réponds salope !
L : Oui mon Maître, je veux que vous me baisez
P : Tu veux que je commence par quoi ? Ta chatte ou ton cul ?
L : Par ma chatte, je ne me suis jamais fait sodomiser... j'ai peur que cela fasse mal !
P : C'est bien pour cela que je suis là, pour te défoncer ton petit cul, avant que des blacks avec leur bite monstrueuse te déchire l'anus !

Léa :
En entendant ces paroles, j'étais morte de trouille. Je ne voulais pas que l'on m'encule... mais le désir était plus fort ! Il me demanda de m'allonger sur le dos sur le canapé, les cuisses écartés, et commença à me caresser les seins, à me titiller les tétons

P : Tu aimes que l'on caresse tes seins ?
L : Oui...

Léa :
D'un seul coup, il prit un de mes tétons, le pinça très fort, puis le suça délicatement... La douleur fut remplacée par une sensation inouïe de plaisir... ah comme c'était bon !

Paul :
Elle aime ça la petite salope... Je commençais à descendre vers son sexe, une petite touffe de poils roux était juste au-dessus, son sexe était lisse totalement trempé de cyprine, je lui caressais doucement ses lèvres, puis lui inséra un doigt... il était trempé de cyprine que je lui fis goutté !

Léa :
Le goût de ma cyprine était moins acide que la dernière fois, je suçais ses doigts comme si c'était une bite, l'excitation grandissante, je devenais de plus en plus salope... c'est alors qu'il prit dans chaque main un téton, qu'il fit roulé, tout en me léchant goulument mon sexe... ahhh je tremblais de plaisir...

P : Je ne veux pas t'entendre ! Et je ne veux pas que tu prennes de plaisir ! Sinon tu seras puni !

Léa :
Mais c'est impossible... ahh comme c'est bon, il me faisait rouler mon clitoris avec sa langue... je n'en pouvais plus, tout mon corps tremblait de désir !

Paul :
Ah, j'ai trop envie de la baiser... elle m'excite trop cette salope ! Je lui fourrais ma bite de force dans sa bouche, puis sans ménagement, le lui mit ma bite dans sa chatte et commençait des va-et-vient avec force

Léa :
Il me prit ma chatte avec violence, mais que c'était bon, je sentais son sexe ce frotter contre mon plug... c'était divin...

P : Tu aimes ça hein salope, que je te défonce ta chatte...
L : Oui mon Maître, ne vous arrêtez pas !

Léa :
Sous la violence de ses coups de reins, je sentais tout mon corps sursauter de plaisir... Puis il s'arrêta et me mis sa queue tout entière dans ma bouche, et commença des va-et-vient... le goût de son sexe allié à ma cyprine... c'était bon ! J'aimais ça !

P : Suce bien salope...

Léa :
Ces mots étaient crus, et cela m'excitait encore plus... j'étais sa salope, sa soumise ! Il me remit sa bite dans mon sexe et recommença à me baiser de toutes ses forces...

P : Mets toi à quatre pattes salope, je vais m'occuper de ton cul !

Léa :
Je me mis à quatre pattes, malgré la trouille de me faire sodomiser, l'excitation prenait le dessus. Je me cambrais bien les reins pour que mon anus soit en bonne position ! Il retira doucement mon plug... une sensation extraordinaire m'envahit, je tremblais de tous mes membres... il ne m'avait encore rien fait et pourtant j'étais déjà sur le point de jouir !

P : Tiens, nettoie ton plug !

Léa :
Il me fourra le plug dans ma bouche de force, le goût était acre... mais sous l'excitation je me délectais, et nettoyais consciencieusement cet objet qui m'avait donné tant de plaisir. Puis je sentais quelque chose de frais sur mon anus !

P : Je vais tellement te défoncer le cul qu'il vaut mieux mettre du gel, pour éviter les échauffements !

Léa :
Il rentra d'un seul coup son sexe dans mon anus, tous plaisir avait disparu, et je ne ressentis que douleur... malgré mon cri il ne s'arrêta pas et continua à me donner des coups de boutoir dans mon anus... je sentais ses couilles taper sur mon sexe tellement ses coups étaient forts...

P : Tien prend ça m'a petite salope, tu m'en diras des nouvelles ! Alors, tu aimes que l'on t'encule ?
L : Ca fait mal... arrêtez mon Maître, j'ai trop mal !
P : Ce n'est pas grave ça, ça va passer, le plaisir va venir tu verras... bientôt tu ne pourras plus t'en passer ! Je te laisse une minute de répit, goutte ton cul en attendant !

Léa :
Il retira son sexe de mon anus et me le présenta devant mon visage...

P : Suce salope ! Tu es bien une salope non ? Les salopes ça goutte à leur cul...

Léa :
Il enfonça sa bite profondément dans ma bouche... de nouveau un gout acre me remplissait la bouche... c'était dégueulasse ! Je me retenais de vomir ! Après quelques minutes, il retira de ma bouche et replanta son sexe directement dans mon anus. Puis le remis dans ma bouche... Il fit cela une dizaine de fois...

Paul :
Tiens prend ça salope, tu aimes ça goutter à ton cul hein ? Tu verras demain quand les blacks se défonceront, te feront pareil !

Léa :
Il continua à me défoncer le cul à grand coup de reins, et bizarrement la douleur s'atténua pour laisser place à une sensation de plaisir de plus en plus grandissante. Je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait, mais j'étais en train de prendre du plaisir ! Un plaisir immense m'envahissait...

P : Tu commences à aimer ça hein petite salope ?
L : Oui mon Maître, c'est bon... je pensais pas que j'aimerais ça !

Léa :
Au bout de quelques minutes, il éjacula dans mon anus un flot incroyable de sperme... puis la retira et me demanda de nettoyer sa bite... Je la léchais avec délice, le goût de mon cul et de son sperme mélangé, m'exciter au plus haut point.

P : Va mettre une culotte. Mon sperme redescendra de ton cul, et ira se mettre sur ta culotte... Je reviendrais te voir dans 2 heures... Il faudra que tu me lèches tous le sperme dessus !
L : Oui mon Maître... tu vas venir de nouveau me baiser ?
P : Pourquoi, tu as envie ?
L : Oui...
P : Alors supplie-moi...
L : J'ai envie que vous veniez me baiser encore...
P : Ce n'est pas supplier ça ! Et tu as juste envie que je te baise ?
L : Maître s'il vous plaît, j'ai trop envie de me faire baiser et enculer...
P : C'est mieux... je sais pas, je vais réfléchir
L : Maître, mon cul et ma chatte sont à vous... j'ai encore envie que vous me défoncier mon cul... c'est tellement bon... je ferais tout ce que vous voulez...
P : Ok... puisque tu le demandes si gentiment, je viendrais de nouveau t'enculer... N'oublie pas de mettre une culotte pour récolter le sperme !

Léa :
Je mis une culotte comme il l'avait demandé. Mon anus était tellement ouvert que le sperme ne mis pas longtemps à redescendre. Malgré le fait que je devrais lecher son sperme, cela m'excitait au plus haut point. Je sentais son liquide séminal couler le long de mon anus... j'étais encore très excité... Jamais je n'avais ressenti autant de plaisir. Il m'avait dit que je ne pourrais plus m'en passer, à mon fort désarroi, je pense qu'il a raison. Déjà j'ai hâte le matin de le sucer et d'avaler son sperme, j'aime de plus en plus me balader avec un plug dans mon anus... je finirais par avoir envie de me faire enculer tous les jours ! Cependant, je ne veux pas devenir une pute... si cela continue, il faudra vraiment que j'en parle à mes parents !

Paul :
Cela fait deux heures que je l'ai défoncé, je vais retourner la voir... Son petit anus m'appelle...

Léa :
Ah un SMS "J'arrive pas petite salope, prépare-toi... J'espère que tu as mis une culotte faire ce que je t'ai demandé..." Il arrive déjà... mon anus est douloureux, et il veut m'enculer de nouveau ! Non, ça va encore faire mal !

Paul :
Elle était à genoux face au canapé, elle avait mis une petite culotte blanche en coton...

P : Enlève ta culotte et lèche le sperme qui vient de ton cul !

Léa :
Il se déshabilla devant moi... lentement j'enlevai ma culotte, il y avait du sperme collé dessus... je fermai les yeux et léché rapidement le sperme dessus. Ce n'était pas très bon... Son sperme avait macéré dans mon anus, il était très fort en goût...

P : Bien, très bien ! Comme tu es bien sage, je commencerais par te baiser... mais avant, remets ton plug dans ton cul !

Léa :
Je léchais le plug puis essayer de l'introduire délicatement dans mon anus... l'entrée était douloureuse, mais une fois à l'intérieure, je ressentis d'agréable sensation...

P : Si tu as envie que je te baise ? Prouve-le-moi !
L : Euh... baisé moi mon Maître...
P : Mieux que cela !
L : Défoncé moi ma chatte... j'ai trop envie...
P : Si tu ne fais pas mieux, je rentre chez moi !
L : Je suis votre salope et soumise dévoué, défoncé moi ma chatte et mon cul... j'ai trop envie de votre grosse bite... faites moi mal...

Léa :
Je pris sa bite dans ma bouche directement et mis mes mains dans le dos, pour montrer que j'étais sa soumise. Il prit ma tête entre ses mains, et agita celle-ci comme s'il se branlait avec ma bouche... j'adorais cela ! Sa bite venait taper au fond de ma gorge, et maintenant j'arrivais de mieux en mieux à faire des gorges profondes sans m'étouffer... Puis il me défonça ma chatte... je sentais ses coups de reins, ses couilles claquaient sur mes fesses, je me caressais mes seins, me pinçaient les tétons... il mit une main sur mon cou et commença à m'étrangler, une nouvelle forme de plaisir arriva... j'étais totalement sous son emprise... Puis il me demande de me mettre à quatre pattes...

P : Tu as envie que je t'encule ?
L : Oui mon Maître, défoncez-moi le cul, je vous en prie... faites moi mal... j'aime trop ça ! Je veux sentir votre bite dans mes entrailles... j'ai trop envie...

Paul :
Elle était à quatre pattes, le cul cambré, les cuisses écartée avec ses mains, et elle me suppliait de l'enculer... quel homme n'aurait pas dit oui de suite face à une telle salope ! Je lui enlevai son plug, lui mit dans sa bouche, et commença à l'enculer sauvagement. Je lui remis ma main autour de son cou pour l'étrangler, elle avait l'air d'apprécier...

Léa :
Il me défonçait littéralement le cul, je n'en pouvais plus c'était trop bon... en plus avec sa main sur mon cou, je n'avais qu'une seule envie, m'abandonner totalement, et c'est ce que je fis... Tu as bien changé Léa ! Tu es à quatre pattes, en train de te faire martyriser ton anus, ton cou, et tu prends ton pied ! Il sortit sa bite de mon anus, machinalement, je me retournai et pris directement sa bite dans ma bouche pour le sucer !

P : C'est bien ça... de prendre des initiatives comme ça... je suis fier de toi ma petite salope !

Léa :
Je commençais vraiment à apprécier cela, sucer une bite venant de mon cul ! Il avait l'air d'apprécier car il éjacula tout son foutre dans ma bouche... j'avalais tout, c'était délicieux...

P : Tu en veut encore ma petite salope ?
L : Oui, je veux encore me faire défoncer... baisé moi encore !
P : Tu es prête je pense pour demain... tu auras trois beaux gars avec des troncs d'arbre qui te défonceront pendant des heures... ça te plaît j'espère ?
L : Oui mon Maître, j'ai hâte de les retrouver pour qu'il me fasse tout ce que vous souhaitez...
P : Ok... va prendre une douche, remet ton plug anal, et je te vois demain, pour ton petit déjeuner...

Léa :
Mais qu'est-ce qui me prend... j'ai hâte de les voir !!! N'importe quoi !!! Je vais me faire défoncer par trois grosses queues... Ah... je ne sais vraiment plus ou j'en suis... Je vis mon plug et machinalement je le mis dans mon anus... une délicieuse sensation apparue, je fis quelques aller et retour, j'avais encore envie de me faire sodomiser... Mais qu'est-ce qui ne va pas chez moi !

À suivre.

Partagez ce récit coquin :
Retour à la catégorie Récits SM