Récit érotique : Je m'offre à vous messieurs


Lue : 6341 fois
Histoire ajoutée le 06/06/2018 par Ladylust

Webcams coquines
Histoire coquine :

Vous êtes cinq célibataires et vous vous réunissez régulièrement. Ce soir-là un de vos camarades vous a réservez une surprise ainsi qu'à une amie. Elle lui à confier vouloir faire l'amour avec 5 hommes.

Depuis longtemps, elle a se fantasme d'être l'objet de convoitise et de voir des mâles se la partager durant une soirée. Il ne le dit pas à ses camarades. Il est convenu entre les deux complices que la jeune fille arrivera à l'improviste entre 19h et 20h pour que lui aussi soit surpris.

Il feint la surprise de la voir-là, la salue et l'invite à entrée dans la demeure. Le loup est dans la bergerie. Toutefois nos amis seront persuadés du contraire. Les quatre amis sont très heureux de voir une femme joindre les rangs pour la soirée. Ils mettent de la musique, ouvrent quelques bouteilles de vin et fument des joints. Lorsqu'elle revient de la salle de bain, son ami l'enlace et la fait danser. Il dit très fort, ce n’est pas juste si il n'y a que moi qui puisse danser avec toi.

Les camarades se bousculent pour prendre la place, et elle passe de bras en bras. Perdant sa veste de laine au premier garçon. Le deuxième l'embrassa dans le cou et lui massa le dos en même temps. Le troisième alla droit au but et l'embrassa carrément, en profita pour lui enlever son chandail. Le quatrième dénuda les seins en leur retirant le soutien-gorge, et enfin le cinquième qui était l'ami qui l'avait attrapé au retour de la salle de bain. Récoltant ainsi les fruits du travail de ses copains.

Il lui malaxa les seins et l’embrassa pendant qu’elle lui défaisait sa chemise. L’un d’entre eux se glissa derrière elle et bientôt elle perdit le fil de qui était où et faisait quoi. Ils ne la brusquaient pas, au contraire, ils voulaient faire durer ce moment le plus longtemps possible autant pour elle que pour eux. Les caresses étaient remplies de désir, de tendresse et de délicatesse. Ils la portèrent à la chambre et bientôt seuls leur plaisir à tous se faisaient entendre.

L’un d’entre eux descendit doucement vers son ventre, et puis embrassa tendrement une haine, puis l’autre. Vous savez ce petit endroit qu’on n’avait oublié qu’il existait? Puis soudainement, il s’attaqua à l’entrée de sa caverne, et lui commença un doux cunnilingus. Pendant que deux de ses amis s’occupaient chacun d’un sein, elle tenait leur verge dans ses mains. Un autre l’embrassait tendrement, tandis que le dernier lui pénétrait le vagin avec ses doigts.
Elle avait émis ses interdits dès le début du déshabillage. Respect, elle est une reine, pas d’éjaculation sur elle et aucune sodomie. Pas de douleur ou de brusquerie. Pas de risque non plus. Protection ou pas de pénétration. Vous voulez lui plaire. Ses désirs sont vos ordres. Elle se montrera implacable si elle n’est pas satisfaite. Toutefois soyez sans crainte, elle testera bien vos bourses et vos membres avec un délice. Elle n’avale pas non plus mais elle se fait bien pardonner.

Bientôt, le travail habile lui fit pousser un cri de jouissance, seulement, après un premier et un deuxième orgasme, songera-t-elle à offrir son vagin à ses hommes. Afin qu’ils la pénètrent longuement, durement, sensuellement avec une bonne cadence et en gardant le mouvement. Ils la quittèrent tous pour passer un après l’autre cette fois.

Un premier pénis bien dur s’enfonce doucement dans sa chair. Il glisse doucement dans son vagin. Les quatre autres n’ont pas le droit de jouir autrement quand la pénétrant. Elle a été très claire à ce sujet. Ils ne doivent pas la souiller de leur sève mais lui procurer tous les plaisir des caresses et de la sensualité. La drogue et l’alcool ont contribué à apporter ce moment d’extase et de communion entre nos 6 participants. Depuis le temps que l’idée avait été élaborée entre eux, l’ami vint rapidement tellement l’excitation était à son comble. Il ne s’en faisait pas trop pour la belle en voyant les queues bien droites et bien dur de ses camarades qui attendaient avec impatience leur tour.

Un deuxième pénis bien dur s’annonce fermement devant sa chair. Une hésitation. Il demande si elle aimerait bien se mettre en position de la levrette afin qu’il puisse agripper ses hanches en la pénétrant. Elle consenti à la demande et lui présenta son joli postérieur en vision. Il ne se fit pas prier pour bien s’installer et se mit à la baiser de toutes ses forces et de son désir. Lui parlant cochon la traitant de petite salope qui aimait les queues. Lui malaxant les seins au passage, il la souleva et la colla contre lui. Il changea soudainement le rythme. Il la maintenait prisonnière avec son bras et la soulevait telle une poupée sur sa verge dans un rythme doux et sensuel. Profitant de chaque rentrée et de chaque sortie, lentement, doucement, regardant le regard d’envie de ses trois autres compagnons qui n’avait pas encore goûters aux plaisirs de son vagin chaud et humide. Il jouit à cet instant et il les coucha tendrement tous les deux dans le lit.

Le troisième s’avança et il colla son phallus en érection contre son entrejambe et frottait son pénis doucement contre le vagin et le clitoris. Il l’a masturbait avec le bout de son gland. C’était merveilleux. Il l’a rassura lui disant qu’il connaissait la règle pas de pénétration sans condom. « J’ai bien l’intention de te faire jouir uniquement avec ma queue, mais elle peut très bien servir à d’autres endroits que ton vagin petite princesse. Je m’habitue à tes lèvres et te caresse avec mon engin entre ta croupe, doucement, lentement. Touchant ton clitoris au bout du parcours. Je me masturbe ainsi avec ton corps. » qu’il lui avait susurré à l’oreille tout en continuant ses prouesses et bientôt il la sentit venir contre lui et il étouffa le cri de jouissance de la belle dans un long baiser chaud, tendre et sensuel. Il enfila un condom et l’enfila par la même occasion. Il jouit immédiatement car il était éjaculateur précoce.

Le quatrième avait le membre bien rigide à regarder cette paire de seins magnifiques valser sous les soubresauts de ses camarades. Il prenait déjà sa place et entra rapidement et profondément dans sa caverne chaude et humide. Ah! Comme elle était bonne cette petite chienne en chaleur. La voir se faire sucer les seins par ses meilleurs amis et sentir son vagin avaler sa queue et en redemander. Il ne résista pas très longtemps et se laissa aller à son plaisir en la baisant à fond. Il jouit bruyamment en regardant la belle qui jouait avec les queues de ses camarades. My god qu’elle était sexy ainsi nue avec cette lubricitié dans les yeux.

Elle se nourrissait de bite chaude et humide pendant que son ami, amant, complice et cinquième pénis la pénétrait en lui disant les paroles qui, il le savait, la ferait jouir et l’exciterait : Tu vois petite salope, tu as eu et tu as toutes les queues que tu veux. Je te l’avais dit petite cochonne que tu étais baisable. »
Et ils la pénétrèrent toute la nuit, à tour de rôle, en duo, en trio et elle obtint de multiples orgasmes.

Partagez ce récit coquin :
Retour à la catégorie Récits En Groupe