Récit érotique : Ma colocataire


Lue : 11884 fois
Histoire ajoutée le 13/01/2019 par Wallace

Webcams coquines
Histoire coquine :

Cela fait maintenant 3 ans que je vis en collocation avec Manon. Nous nous sommes rencontrés au début de nos années de lycée et nous avons décidé de faire une collocation quand nous sommes passés aux études supérieures.
Cela fait un moment que je flash sur elle. Malgré sa petite de taille, elle a un corps magnifique. Brune, les cheveux ondulés, un bonnet C, Un corps incroyablement sexy avec de sublimes courbes, des lèvres indécentes, des yeux à vous mettre dans tout vous états en un seul instant. Bref, je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas lui sauter dessus avant.
Elle s'était déjà intéressée à moi pendant une période mais j'étais en couple donc il ne s'était rien passé. Et quand mon ex m'a largué, c'est elle qui était en couple donc je n'ai pas cherché à aller plus loin.

Fin de la semaine, je quitte la fac et rentre à l'appartement. J'arrive, j'accroche mon sac et mon manteau au porte-manteau et me dirige vers le coin cuisine. Au vu de ce qui nous reste dans le frigo, je décide de faire des spaghettis avec une sauce carbonara. Je me dis que ça fera également plaisir à ma colocataire. Je me dirige vers sa chambre afin de lui annoncer que le repas est prêt mais elle n'y est pas. Je vais dans la salle de bain, il y a de l'eau partout donc elle est là. Je monte sur le toit en me disant qu'elle doit être en train de fumer, personne. Je fais toute la maison pour finalement la retrouver sous un tas de plaid, saoule, sur le canapé.
Elle s'était faite larguer par son mec. Afin de la réconforter, nous passons une soirée Netflix, pâtes, ben&jerry's.
Le film fini, j'envisage d'aller me coucher mais en voyant que Manon s'est endormie contre moi, je décide de dormir sur le canapé.
Je rabat le dossier du canapé pour le convertir en lit et déplace mon amie pour l'installer plus confortablement. Nous nous endormons tout les deux sur le canapé.

Au milieu de la nuit, je me réveille. En espérant pouvoir retrouver le sommeil je referme les yeux en me met sur le dos.
Quelques instants plus tard, Manon se tourne vers moi et s'allonge contre moi, sa main gauche à mon cou, l'autre le long de son corps, sa jambe gauche sur moi et sa tête sur mon épaule. Alors que j'allais bouger pour lui faire un câlin en bonne et due forme, je sens sa main droite bouger activement. Sa respiration s'accélère et devient de plus en plus profonde. Elle se masturbe contre moi. Je l'entends gémir au creux de mon oreille, je sens son bras se contracter par moment, son bassin remuer dans un rythme frénétique. Je reste là, pendant une dizaine de minutes à ne pas savoir quoi faire. L'entendre gémir mon nom tout en se masturbant contre moi. Tiraillé entre l'envie de lui sauter dessus et la faire jouir ou de ne pas profiter de son moment de faiblesse. En bon ami, je choisis de ne rien faire et attendit qu'elle finisse tout en bandant contre sa jambe qui se frottait contre mon sexe au rythme où elle bougeait son bassin. Tout a coup, son rythme s'accentua. Je senti sa jambe et sa main gauche se contracter et me serrer plus fort. Elle se rapprocha tellement que sa main qui la masturbait était contre mon bras. Puis, dans un ultime gémissement bien plus fort que mes autres elle jouit et je la découvrit femme fontaine alors que mon bras fut couvert de mouille. Elle s'endormit alors comme ça mais moi je ne put fermer l'oeil de la nuit.
Je me rendis compte alors que le lendemain risquait d'être compliqué.

Partagez ce récit coquin :
Retour à la catégorie Récits Hétéro