Récit érotique : Un après-midi d'ennui


Lue : 896 fois
Histoire ajoutée le 02/09/2019 par bgold5b
Histoire coquine :

Cet après midi jean s'ennui. Jean a allumé son ordinateur a ouvert son navigateur préféré et cliqué sur un des sites pornos qu'il a mis en favoris. Comme d'habitude les vidéos du jour s'affichent en icones de taille raisonnable. Pas besoin de description pour faire son choix, les images sont très explicites. Il est attiré par cette belle brune bien roulée (mais elles le sont presque toutes) et très cochonne et qui ne se fait pas prier pour sucer son partenaire de jeux ni pour se faire enculer par tous les trous.

Et puis dans cette vidéo il y a ce que Jean aime, une phase préparatoire où la jeune femme réalise comme un striptease. La séquence est assez longue la fille arrive dans un salon très sélect elle a une robe a hauteur des genoux, très décolletée et très moulante. Elle porte de hauts talons aiguilles qui mettent en valeur ses jolies jambes. Et la, devant la caméra, elle se met a se dévêtir nonchalamment. La robe tombe a ses pieds, elle l'enjambe dans un mouvement très sexy. Elle est en culotte et en soutien gorge et Jean ne rate rien de cet effeuillage. Le spectacle l'excite surtout parce que ce striptease lent laisse le temps au spectateur d'admirer le corps de la jeune femme dans son entier et debout et maintenant nu. La caméra vient effleurer les seins, le cul et la chatte rasée de la stripteaseuse sans vulgarités. Jean bande, il touche sa bite dans son pantalon il la serre très fort et se dit que c'est bien trop con d'être seul et de se branler devant cette vidéo. Mais en ce moment pas de petite amie. Alors il pense à aller se faire masser le corps mais surtout le cul et la bite dans un de ces salons qu'il a sélectionné après en avoir essayé plusieurs.

Du coté de Maison Alfort il y en a un en particulier où une jolie petite chinoise d'une vingtaine d'année, nommée Lisa, sévit. Il prend ses clés, les papiers de la voiture, descend au parking et file vers le salon de massage. Un quart d'heure plus tard, la voiture est garée, il sonne, on ouvre la porte avec un joli sourire accueillant. Dame Patronne lui présente les catégories de massage, il choisit toujours le même, chinois une heure. Il demande si Lisa est disponible, on lui dit que seulement dans 20 mn. Il demande s'il peut attendre, oui bien sur, on lui offre un siège. A t il soif, on lui propose un soda, il l'accepte. L'attente lui parait interminable, il a bu son soda à l'orange très vite. Il a vu arriver deux autres clients qui l'ont regardé d'un air bizarre. Ils l'ont peut être pris pour un garde du corps, et leur regard l'a gêné. Puis Lisa est apparue toujours aussi belle. Dame Patronne a interpellé Lisa en chinois, assez bruyamment, de toute façon aucun client ne comprend, pourquoi se gêner. Lisa se dirige vers Jean et lui fait signe de la suivre. Jean se lève et emboîte le pas de Lisa. Son joli petit cul ondule sous sa robe ce qui met Jean en émois. Maintenant on descend un escalier Jean a le regard rivé sur le mouvement du cul de Lisa et l'imagination de Jean fait son effet, l'espace dans son slip est trop étroit. Arrivé dans la salle de massage, Lisa lui montre les portes manteaux puis s'esquive laissant Jean seul pour se déshabiller. La pièce n'est pas très grande 4 mètre carrés environ avec un futon au sol recouvert de papier que l'on change après chaque client. Sur un coté, dans la longueur du futon, un miroir court tout le long du mur. De l'autre coté une table de chevet reçoit un flacon d'huile de massage et du Sopalin.

Jean est nu, il s'allonge sur le ventre et attend. Assez rapidement Lisa revient. Elle prend le flacon, fait couler de l'huile sur ses mains et commence à l'étaler sur le dos de Jean. Elle masse très doucement le dos en remontant depuis les lombaires Jusqu'aux épaules puis jusqu'au cou. Elle recommence plusieurs fois, puis elle vient se mettre à l'avant du futon, elle a ses cuisses de part et d'autre de la tète de Jean. A ce moment la, deux choses le surprennent, d'une part de la musique chinoise relaxante accompagne le massage et d'autre part Lisa est nue. Il a en effet sous son nez, si je puis dire, la chatte rasée de Lisa. Cette deuxième surprise ne le laisse pas indifférent.

Maintenant elle masse Jean en faisant courir ses 2 mains simultanément depuis les épaules jusqu’aux fesses. Pour réaliser ce massage elle accompagne le mouvement des mains en se penchant en avant, puis étendant les bras jusqu'aux fesses, si bien que les seins puis le ventre et le bas ventre de Lisa effleurent le dos de Jean. Il bande, oui il bande et il est bien et il n'imagine même pas la suite. Lisa recommence encore et encore ce massage. Puis elle s'arrête, se lève passe a l'arrière du futon, écarte les jambes de Jean et s'installe a genoux. Les cuisses de Jean sont caressées par la peau très douce des cuisses de Lisa. L’huile coule a nouveau sur les mains de Lisa et elle commence a masser les deux mollets, elle remonte vers les fesses, fait glisser ses doigts entre les cuisse de Jean, lui touche les couilles puis les laisse trainer sur son anus, sensation incroyable.

Lisa recommence la manoeuvre une bonne dizaine de fois. Puis elle prend le flacon d'huile et en fait couler dans la raie de Jean qui sent le liquide se répandre sur son anus. Alors un doigt tente de le pénétrer, la aussi la surprise est totale, Lisa en fait bien plus que d'habitude. Le doigt pénètre, la sensation est très agréable. Le doigt se retourne et caresse la prostate puis deux doigts pénètrent et les caresses s'accélèrent et Jean lève son cul comme pour en demander plus. Alors Lisa rentre 4 doigts puis rassemble son pouce entre les 4 doigts, et cette main en forme de flèche pénètre doucement dans l'anus de Jean. Le premier sphincter est passé, voila le second. La main de Lisa n'est pas très grosse et elle fini par passer le deuxième sphincter, sensation inoubliable pour Jean qui accompagne la pénétration en tendant son cul autant qu'il peut. Toute la main est rentrée dans le rectum de Jean. Lisa agite sa main d'avant en arrière, il pousse de petits grognements de plaisir et Lisa continue à satisfaire Jean pendant une bonne dizaine de minutes. Jean sent sa queue très dur contre le futon et mouillée par les caresses de sa prostate qui lui ont fait milker du sperme en grande quantité Puis elle retire sa main, se lève et demande à Jean de se mettre sur le dos. Il s'exécute lentement. Sa bite est comme un canon, le gland plein de sperme, elle bouge au rythme des battements de son coeur. Il a envie qu'elle le suce pour qu'il jouisse. Lisa s'installe a genoux au bord du futon. Elle fait de nouveau couler de l'huile sur ses mains et elle commence par un massage des pieds. Ce n'est pas ce que Jean attendait, mais il adore le massage des pieds. Lisa prend un pied dans sa main gauche et passe le pouce de sa main droite sur la voûte plantaire en allant du talon vers les orteils et en appuyant légèrement. Puis en appuyant plus fort aux passages suivants. C'est à la fois douloureux et jouissif comme une chatouille. Ensuite elle prend les orteils, tous ensemble, et les serre très fort entre ses doigts et renouvelle plusieurs fois ce massage. Enfin, elle passe un doigt entre les orteils de Jean, fait glisser un orteil entre son pouce et son index et serre très fort, un bruit sec se fait entendre lorsque l'orteil sort de l'étreinte. Ce mouvement est accompagné d'une assez forte douleur qui s'apaise aussitôt. Lisa recommence pour chaque orteil puis pour l'autre pied. Elle repose le pied et masse maintenant les cuisses. Elle remonte jusqu'au bas ventre de Jean, prend soin de lui toucher les couilles et même de les serrer dans la paume de sa main. Puis laisse un doigt remonter sur le sexe de Jean qui ne demande que ça. Elle arrête de bouger et demande a Jean si une finition manuelle lui ferait plaisir et combien il est prêt à donner pour ça. Il balbutie un 20 €, qui ne tente rien n'a rien. Elle a du mal a comprendre, elle le fait répéter, lui dit que ce n'est pas assez. Alors il lâche un 50 Euros qui satisfait pleinement Lisa.

Lisa est nue. De jolis seins en voile de bateau se balancent au gré de ses mouvements, la taille est fine et un joli cul bien rond est posé sur de belles jambes fuselées. Lisa s'est mise debout, les pieds de part et d'autre du corps de Jean la tète orientée vers la bite de Jean. Celui ci a donc une vue sans pareil sur la chatte charnue de Lisa. Les lèvres sont légèrement ouvertes et déjà un peu mouillées ce qui accentue son désir. Lisa se baisse pour atteindre cette bite déjà très gonflée et dans le même mouvement elle vient poser sa chatte sur la bouche de Jean.
Lisa se met à sucer la bite bien raide. D'abord juste le gland, puis, en tenant le pénis turgescent par la hampe elle suce le dessous du gland longuement et en serrant de plus en plus avec ses lèvres. Soudain elle s'arrête. Elle est prise de soubresauts comme si elle allait jouir. Il faut dire que Jean aime lécher les chattes et qu'il n'a pas ménagé sa peine. Le clitoris de Lisa a eu toute les sucions possibles, c'est pourquoi elle est au bord de la jouissance. Mais elle ne doit pas jouir avec un client s'est la règle, alors elle s'est arrêté d'astiquer le sexe de jean, a relevé son corps, Il ne peut plus la lécher. Elle respire très fort et tente de ralentir son rythme cardiaque. Cela dure moins de deux minutes et elle se réinstalle et reprend sa succion méthodique. Elle attrape les couilles avec sa main libre. Elle les malaxe, elle tire dessus et Jean n'en peu plus, son pénis lui parait très gros prêt a exploser et de nouveau Lisa gémis, s'arrête de bouger, se relève respire doucement pour maîtriser son orgasme. Jean est un peu frustré il a tellement envie de cracher son sperme que déjà beaucoup de liquide séminale sort de son gland. Lisa a bien compris l'envie de Jean. Elle se rassoie et maintenant elle le masturbe de plus en plus vite. Le pénis gonfle encore Jean se raidit, s'arcboute, Il râle, grogne et lâche son sperme en jets sur la main de Lisa et sur son propre ventre. Cela semble durer longtemps. Jean a les yeux fermés. Lisa continue une lente masturbation. Jean se détend, se laisse aller, son corps lui parait maintenant liquide, alangui sur le futon. Lisa a arrêté ses caresses, s'est levée a pris du Sopalin et essuyé le sperme sur la bite et le ventre de Jean. Puis elle est sortie. Jean émerge doucement de sa torpeur. Il se lève et se rhabille. Il prépare les 50€ qu'il doit à Lisa et les lui remet lorsqu'elle revient voir où il en est. Merci dit elle en rangeant son billet. A bientôt lui dit Jean et il remonte l'escalier derrière Lisa qui le raccompagne à la porte du Salon. Au revoir dit Jean en sortant et en jetant un dernier regard à la belle Lisa qu'il reviendra voir très vite.

Partagez ce récit coquin :
Retour à la catégorie Récits Hétéro