Récit érotique : Une amie à l'hôpital


Lue : 1619 fois
Histoire ajoutée le 26/04/2018 par dracenoissympa

Webcams coquines
Histoire coquine :

Cette histoire vraie s'est passée il y a quelques jours de cela, je me suis rendu près d'une amie qui s'est fait opérée du dos. Une petite opération car comme elle faisait beaucoup de sport, cela la gênait et lui faisait horriblement mal. Je suis arrivé sur le coup de midi et elle prenait son repas tant bien que mal car elle avait encore des difficultés pour se tourner et prendre une position adéquate pour prendre ce repas.

Comme il faisait chaud et qu'il n'y avait pas de clim, elle n'avait que le drap sur elle et était en petit chemise de nuit bien échancrée et courte et comme elle essayait de trouver une position idéale, elle ne faisait pas attention mais je pouvais voir ses seins dans l'échancrure et à travers le tissu très fin et presque transparent. Je lui ai demandé si je pouvais faire quelque chose pour l'aider quand elle essayait de se tourner, elle accepta avec reconnaissance et ayant mis un bras dessous elle pour l'aider, j'avais un sein dans la paume de ma main et je dois dire que cela me faisait beaucoup d'effet car ils éraient gros et très fermes. Je ne sais pas si à ce moment elle s'en rendait vraiment compte mais ce qui importait c'est quelle pouvait grâce à mon aide se tourner comme elle le voulait.

J'étais gêné car je bandais et comme ça se voyait car je portais un pantalon fin d'été j'avais peur qu'elle s'en aperçoive. Après son repas, elle me dit qu'elle avait très envie de faire pipi et elle sonna pour qu'une infirmière puisse venir l'aider, mais elles devaient être très prises ailleurs car personne n'est venue. Je me proposai de l'aider à marcher jusqu'à la porte des toilettes et elle accepta mais me dit qu'il fallait qu'elle mette un corset pour lui maintenir le dos. Je pris le corset et je l'aidai à s'asseoir sur le bord du lit et en l'aidant à se relever dans son lit je pu voir sa petite culotte et comme elle était légèrement tendue, je vis la forme de son sexe dans son entre jambe ce qui provoqua à nouveau une érection et celle-ci tendit à nouveau mon pantalon au niveau de ma braguette. Je lui mis le corset et j'au du lui relever un peu ses seins pour ne pas les écraser avec ce corset et à leurs contacts, cela m'électrisa tellement que je ne savait plus quoi faire. Elle s'en aperçu et elle eu un petit sourire. Une fois mis, je la relevai et l'aida à marcher jusqu'aux toilettes.

Je voulu partir et fermer la porte mais elle me demanda avec insistance de rester près d'elle pour l'aider au cas ou. Elle baissa tant bien que mal sa petite culotte et j'entendis le jet d'urine couler dans la cuvette des wc, ce qui augmenta mon érection et me regardant, elle me dit, c'est moi qui te met dans cet état? , Je ne savais pas quoi lui dire, j'éprouvais une grande gêne, mais je pris mon courage à deux mains comme on dit et lui répondis, tu es tellement belle et attirante qu'il ne peut pas en être autrement. Elle me remercia et comme j'étais face à elle, elle m'attira très tendrement contre elle et déposa un baiser sur mon sexe tendu puis elle me débraguetta et sortit mon sexe tendu et elle me prodigua une pipe magistrale avec beaucoup d'envie et elle faisait des va et vient tout en enserrant ma colonne entre ses lèvres tout en passant sa langue tout le long de ma bite jusqu'au gland. Je ne mis pas longtemps à jouir et à éjaculer au fond de sa gorge tellement l'envie était grande. Elle avala toute ma liqueur et je la sentait déglutir mon sperme et elle n'en perdit pas une goutte. Elle se sépara de ma queue une fois celui-ci redevenu à son état normal.

Je la remercié par un long baiser et l'aida à se relever et à se rhabiller puis je la reconduit jusqu'à son lit, lui enlevai son corset et l'aida à s'allonger dans son lit. Elle me regarda et me dit, j'aime beaucoup le gout de ton sperme. Je m'approchai pour l'embrasser mais à cet instant on toqua et une infirmière entra suivi d'autres visites de sa famille. Je pris congé d'eux et m'en alla et en lui disant au-revoir, j'ai pu voir dans ses yeux que cela n'était qu'un commencement à notre idylle.

Partagez ce récit coquin :
Retour à la catégorie Récits Hétéro